Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Jacques Charlier
photo Ph De Gobert

Portrait

Jacques Charlier

"Peintures pour tous", une importante exposition monographique de l'artiste liégeois, est visible au Mac's. L'exposition s'ouvre sur une œuvre emblématique de la collection de la FWB, en dépôt au Musée.

Le point de départ de l’exposition est une oeuvre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en dépôt au MAC’s. Il s’agit d’une installation composée d’un ensemble d’une quinzaine de tableaux où Charlier pastiche les styles modernistes de peintres jusqu’à inventer de faux noms d’artistes, de fausses biographies. Le Musée a demandé à Jacques Charlier de poursuivre cette fiction. L'exposition inédite est exclusivement consacrée à la peinture de Jacques Charlier. A voir jusqu'au 22 mai 2016.

  • Retour sur la carrière de cet artiste

Jacques Charlier commence sa carrière à l’aube des sixties en s’inscrivant d’emblée dans les grands mouvements des années 1960, dont le Pop Art. Avec son comparse Marcel Broodthaers, héritier du surréalisme, de 15 ans son aîné, il pratique l’avant-garde américaine déferlant dans les galeries parisiennes en l’adaptant à l’identité belge. Jacques Charlier y réagit de manière conceptuelle et analytique. Avec Broodthaers, il fréquente les galeries belges les plus en vue, imprégnées d’art minimal et conceptuel. Il y croise Kosuth, Toroni et Buren, avec qui il se lie d’amitié. Dès 1975, Charlier continue sa carrière en cavalier seul. Il rencontre le jeune commissaire d’exposition Jan Hoet avec qui il collabore durant toute sa carrière. Charlier participe en 1986 à la légendaire exposition
Chambre d’amis à Gand, où sa Chambre d’ennemis est une des installations les plus remarquées.

Le parcours de Charlier revisite l’histoire de l’art en étant en permanence à la pointe de toutes les formes d’émergence de la création actuelle, tous médias confondus. Rapidement, Charlier se positionne comme un artiste de la critique institutionnelle, interrogeant avec humour noir et maints détournements le système de l’art. Boulimique, il s’approprie tous les médias : la peinture, la caricature, la photographie, l’écriture, la BD, la sculpture, la chanson, la vidéo, l’installation... Il se met en scène en personnage flamboyant et joue avec les codes de la publicité et des médias.


Fan de Warhol, il réalise, « à la manière de », le portrait sérigraphié de Plastic Bertrand que la star américaine avait souhaité rencontré lors de son passage à Bruxelles. Jacques Charlier est à la fois un artiste belge par excellence et un inclassable expérimentateur, toujours à l’avant-garde, sans temps ni frontières.

28.02.2016 — 22.05.2016
JACQUES CHARLIER PEINTURES POUR TOUS
Musée des Arts Contemporains
au Grand-Hornu
www.mac-s.be

Liens sur la thématique

Tous les articles