Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Le cinéma belge a rendez-vous au FIFF

Actu

Le cinéma belge a rendez-vous au FIFF

C’est reparti pour une nouvelle édition du Festival international du Film francophone de Namur. Jusqu'au 6 octobre, le FIFF vous fait découvrir découvrir des films issus des quatre coins de la francophonie grâce à une programmation éclectique et originale. Cette année, un zoom particulier sera mis sur le cinéma belge. De quoi découvrir des chefs d’œuvres bien de chez nous.

Des longs et des courts soutenus par le CCA

Le FIFF démarrera le 29 octobre avec la projection du dernier film des frères Dardenne, "La fille inconnue". Luc et Jean-Pierre Dardenne sont des habitués du festival qui a diffusé plusieurs de leurs films : de leur premier court métrage "Il court… il court" en 1988, à aujourd’hui avec cette première mondiale après Cannes, en passant par les longs métrages "Je pense à vous", récompensé par le Prix du Public en 1992, "La Promesse", salué en 1996 par le Bayard d’Or du Meilleur film, celui du Meilleur comédien pour Olivier Gourmet ainsi que le Prix du Public. Le FIFF a également présenté "Le Fils" en 2002 et "Deux jours, une nuit" en 2015.

Parmi les 15 longs métrages en lice pour le Bayard d’Or, 3 films sont soutenus par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel : "Noces", le dernier film de Stephan Streker qui sera également projeté lors de la soirée de la Fédération Wallonie-Bruxelles, "Une vie" de Stéphane Brizé et "En amont du fleuve" de Marion Hänsel.

D’autres films belges francophones seront également au menu de cette édition du FIFF : "Le chevaliers blancs" de Joachim Lafosse, "Les premiers les derniers" de Bouli Lanners, "Une liaison pornographique" de Frédéric Fonteyne, "Le cœur régulier" de Vanja D’alcantara, "Un homme à la mer" de Géraldine Doignon, "Le chant des hommes" de Bénédicte Liénard et Mary Jimenez ou encore "intégration In Challah", le documentaire de Pablo Munoz Gomez.

Côté courts métrages aussi le FIFF met l’accent belge francophone avec sa compétition dédiée. A noter qu’un focus spécial cinéma belge flamand est également programmé.

Une journée pour les professionnels du cinéma belge

Le FIFF, ce sont des projections mais également des rencontres et rendez-vous professionnels parmi lesquels des ateliers portant sur différentes thématiques de la chaine de fabrication d'un film et des métiers du cinéma.

La journée du cinéma belge (le 4 octobre), sera l’occasion pour les exploitants de visionner la diversité des productions belges à l’occasion d’une séance exceptionnelle. Le documentaire fera également l’objet d’une séance spécifique, en collaboration avec la Quadrature du Cercle, le réseau des programmateurs cinéma de centres culturels. Une rencontre est également organisée sur les rapports entre littérature et cinéma. Enfin, la journée du cinéma belge sera également l’occasion pour l’Académie Delvaux de réunir la désormais traditionnelle "Non-AG des Magritte du Cinéma" pour les membres ou tout simplement les curieux soucieux d’en savoir plus sur les Magritte ou souhaitant attirer l’attention sur des questions précises.

Bref, le FIFF, c’est l’occasion pour le public de découvrir les pépites belges ou d’ailleurs et, pour les professionnels, de préparer le futur de notre cinéma. A ne pas rater !

Plus d’infos : www.fiff.be 

Liens sur la thématique

Tous les articles