Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

« Cap sur nos Trésors ! » : Portrait de la famille du peintre Michiel van Mierevelt

Actu

« Cap sur nos Trésors ! » : Portrait de la famille du peintre Michiel van Mierevelt

La Direction du Patrimoine culturel vous propose de découvrir les secrets cachés sous la surface du Portrait de la famille du peintre Michiel van Mierevelt.

La Direction du Patrimoine culturel propose une série de capsules vidéo « Cap sur nos Trésors ! » à la découverte de quelques-uns des Trésors classés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pierre-Yves Kairis, chef de travaux agrégé à l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA), nous présente le Portrait de la famille du peintre Michiel van Mierevelt, conservé au château de Jehay à Amay. Ce tableau, l’un des plus importants portraits de famille de peintre que l’on connaisse pour le XVIIe siècle, est classé Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis le 30 août 2017.

Découvrez la vidéo.

Ce portrait de groupe est particulièrement remarquable par la curieuse mise en abîme qu'il propose : tout en regardant le peintre-acteur (l'auteur du tableau de Jehay), le peintre-sujet (assis devant le chevalet) se présente exécutant le portrait d'une dame qui, elle-même, regarde le peintre-acteur. De part et d’autre de l’artiste et de son modèle, l’auteur a représenté tous les membres de sa famille. 

L’analyse de la composition sous-jacente, effectuée à l’occasion de la restauration du tableau, a révélé quelques surprises. Si l’oeuvre semble avoir été entamée en 1617, certains personnages ont été progressivement ajoutés. Le personnage du fond, beau-frère de l’auteur du tableau, Willem Delff, a été intégré à la composition après son mariage en 1618 avec la dame qui porte le bébé. Et ce nourrisson, né en 1619, a lui aussi été ajouté par la suite car son emplacement n’avait pas été prévu par le peintre : il a été placé sur le personnage assis. Deux des filles de Michiel van Mierevelt, qui étaient décédées au moment de l’exécution du portrait, ont aussi été ajoutées plus tardivement. La composition d’ensemble du tableau a donc était revue au fur et à mesure de ces ajouts. Faute de place, un enfant a d’ailleurs dû être représenté le visage curieusement barré par un montant du chevalet. 

Outre l’apparition progressive des personnages, l’attribution même du tableau a donné lieu à un véritable travail d’enquête. Une étiquette posée sur le cadre attribuait autrefois l’oeuvre à Cornelis de Vos, célèbre portraitiste flamand de la première moitié du XVIIe siècle. Mais, après recherches et consultation de Rudi Ekkart, spécialiste de l’art du portrait hollandais, il est apparu que ce tableau était un des seuls connus de Pieter van Mierevelt (1596-1623), le fils d’un des plus illustres portraitistes hollandais de l’époque, Michiel van Mierevelt (1566-1641).

C’est donc toute la famille de Michiel van Mierevelt que son fils a représentée autour de lui. Le professeur Rudi Ekkart a d’ailleurs pu identifier précisément tous les acteurs du tableau.

La restauration effectuée par l’IRPA a ravivé la qualité de cette toile exceptionnelle en lui restituant toute sa profondeur. Par la subtilité de sa réalisation, cette grande toile s’avère un des rares tableaux majeurs de l’école hollandaise du XVIIe siècle conservés en Wallonie. 

Retrouvez ce Trésor et bien d’autres dans la publication de la Direction du Patrimoine culture « Trésors classés en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tome 2 ».

Découvrez également d’autres trésors classés tels que l’éléphant d’Asie naturalisé au Musée d’histoire naturelle et Vivarium de Tournai, la Naïade de Georges Grard à Tournai et l’ensemble des 29 tambours de l’Empire britannique au Mons Memorial Museum.

Liens sur la thématique

Tous les articles