Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Déconfinement : les modalités de reprise partielle des leçons

Actu

Déconfinement : les modalités de reprise partielle des leçons

La circulaire 7550 balise la reprise partielle des leçons dans l’enseignement obligatoire, à partir du 18 mai 2020, qui a été décidée par le Conseil national de sécurité du vendredi 24 avril 2020.

Le Conseil national de sécurité a décidé, le vendredi 24 avril 2020, d’adopter un plan de déconfinement impliquant notamment une reprise partielle des leçons. Ce plan correspond à une logique progressive, évolutive et non définitive. Une marche arrière est toujours possible en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

La circulaire 7550 vise à fournir des instructions quant à la mise en œuvre de cette décision, en tenant compte des objectifs pédagogiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des contraintes propres aux réalités scolaires.

Sous réserve de l’équipement nécessaire à garantir la sécurité, une première phase de reprise des leçons pourrait s’entamer à partir du 18 mai 2020 au plus tôt.

Les instructions dont on trouvera le détail dans la circulaire pourraient être adaptées dans les semaines à venir en fonction des retours des acteurs de l’enseignement, avec qui un contact permanent sera maintenu.

L’objectif prioritaire est de mettre en place, au sein de chaque école, les conditions de sécurité les plus optimales pour permettre une reprise partielle et progressive des leçons.

Il s’agira de faire en sorte qu’un maximum d’élèves retrouvent un contact avec l’école, même très limité, pour recréer du lien avec les équipes éducatives et les activités pédagogiques en présentiel.

Dans ce cadre, une priorité sera accordée :

- aux années certifiantes et orientantes ;

- aux premières et deuxièmes primaires considérant l’importance de ces années d’étude dans la fixation des premiers apprentissages de base ;

- aux élèves en difficulté d’apprentissage identifiés comme tels par leurs enseignants ;

- aux élèves de l’enseignement spécialisé dont la prise en charge s’avère indispensable pour le développement psycho-pédagogique et social de l’élève, identifiés comme tels par leurs enseignants et l’équipe  médico-sociale et psychologique de l’établissement.

Lire les détails dans la circulaire 7550.

Liens sur la thématique

Tous les articles