Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

« Cap sur nos Trésors ! » : Fonds d’archives du scientifique Georges Lemaître

Actu

« Cap sur nos Trésors ! » : Fonds d’archives du scientifique Georges Lemaître

La Direction du Patrimoine culturel vous propose de découvrir les secrets de la création de l’Univers grâce à l’exploration du Fonds Georges Lemaître, père de la théorie du Big Bang.

La Direction du Patrimoine culturel propose une série de capsules vidéo « Cap sur nos Trésors ! » à la découverte de quelques-uns des Trésors classés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Jan Govaerts, professeur de mathématique et de physique à la Faculté des sciences de l’UCLouvain (UCL), présente un bien particulièrement précieux pour notre patrimoine national : les archives d’un des plus grands scientifiques belges, Georges Lemaître (Charleroi 1894-Leuven 1966), connu comme le père du Big Bang. Ce fonds d’archives scientifiques est classé Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis le 28 juin 2018.

Découvrez la vidéo.

Docteur en sciences physiques et mathématiques en 1920, ordonné prêtre en 1923, Georges Lemaître est professeur à l’Université de Louvain dès 1927. Il incarne le modèle même du scientifique moderne, tout à la fois explorateur, chercheur appliqué et inspiré, passionné par la science et par les mystères de la vie.

S’appuyant sur les découvertes des scientifiques de son temps (l’astronome américain Edwin Hubble, le hollandais de Sitter et Einstein avec lequel il est en désaccord), Lemaître contribue à asseoir la théorie de l’univers en expansion. Il émet alors sa théorie de l’atome primitif, début temporel de l’univers. En 1992, les observations américaines confirment et complètent l’hypothèse de ce qui sera appelé le « Big Bang ».

Le rapport complexe que Georges Lemaître entretient entre science et foi, autour de la question du commencement de l’univers, constitue un autre intérêt de l’approche du scientifique belge. Il est "un exemple concret d'un scientifique scrupuleusement respectueux de sa science, montrant une soif assez peu commune pour le spirituel"*.

En 1966, après le décès de Georges Lemaître, sa famille confie ses papiers à l’Université catholique de Louvain et au responsable de l’Institut d’astronomie et de géophysique, Odon Godart. Ce fonds d’archives originel a été complété depuis 1994. Il comprend des textes, des notes, des photographies donnant à voir le développement d’une pensée et d’un savoir en construction avec ses doutes, ses hésitations, ses tiraillements entre modèles théoriques, connaissances et foi. 

Le fonds constitue aussi un élément emblématique de l’histoire des sciences en Belgique et atteste de la contribution de la Belgique à la cosmologie et, plus largement, à la communauté scientifique internationale.

Retrouvez ce Trésor et bien d’autres dans la publication de la Direction du Patrimoine culture « Trésors classés en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tome 2 ».

Découvrez également d’autres trésors classés tels que l’éléphant d’Asie naturalisé au Musée d’histoire naturelle et Vivarium de Tournai, la Naïade de Georges Grard à Tournail’ensemble des 29 tambours de l’Empire britannique au Mons Memorial Museum ou encore le portrait de la famille du peintre Michiel van Mierevelt conservé au château de Jehay à Amay.

*LAMBERT Dominique, "Mgr Georges Lemaître et les "Amis de Jésus" in: "Revue théologique de Louvain, 27e année, fasc. 3, 1996, pp 309-343.

Liens sur la thématique

Tous les articles