Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

PISA 2022 : les résultats en FW-B dans la moyenne OCDE

Actu

PISA 2022 : les résultats en FW-B dans la moyenne OCDE

L’enquête internationale PISA 2022 indique une baisse des résultats moyens des pays de l’OCDE, tant en maths et sciences qu’en lecture. La FW-B est dans la moyenne.

En FW-B, en 2022, les résultats en mathématiques (474 points) sont en recul (- 21 points) par rapport à 2018. Une baisse comparable à celle observée pour l’OCDE dont la moyenne se situe à 472. Les performances en FW-B en mathématiques sont ainsi équivalentes à celles de pays comme l’Allemagne ou la France.

Les résultats en sciences (479), également en diminution (- 6 points) depuis 2018, se situent dans la moyenne OCDE (485).

Enfin, en lecture (474), on observe une diminution importante sur les dix dernières années (- 23), proche néanmoins de celle des autres pays qui participent depuis 2000 à l’enquête PISA (- 20). On notera toutefois que cette diminution est nettement inférieure à celle des autres communautés (flamande et germanophone) en Belgique. Par rapport à 2018, la diminution en lecture (- 7) est plus modérée, ce qui situe la FW-B dans la moyenne OCDE (476). 


Il est frappant de constater que l’écart des résultats entre la FW-B et ses voisins (Allemagne, Pays-Bas, Communauté flamande,…) a diminué de moitié entre 2015 et 2022. Cela s’explique par une baisse plus importante des résultats des pays voisins ces dernières années. 

La FW-B se classe par contre toujours parmi les systèmes éducatifs où les inégalités liées à l’origine sociale sont les plus marquées.

En matière de climat scolaire, 71 % des élèves se sentent soutenus par les enseignants dans leurs apprentissages.

On notera encore que les élèves en FW-B sont les plus nombreux à penser que l’intelligence est innée. Or, des recherches montrent qu’une telle conception limite l’engagement dans des tâches difficiles, et conduit à attribuer ses échecs à des causes externes sur lesquelles on n’a pas prise. La "culture de la relégation" semble contribuer à façonner l’image qu’ont les élèves d’eux-mêmes, dans la mesure où cette conception fixiste de l’intelligence est largement partagée par les élèves du qualifiant. 


Si l’impact de la crise sanitaire sur l’école ne peut être nié, force est de constater que les résultats de la FW-B invite à renforcer :

  • les compétences de base en mathématiques et l’utilisation des nouvelles technologies
  • La formation aux pratiques de gestion de classe
  • La confiance en soi des élèves

Certaines mesures du Pacte pour un Enseignement d’excellence visent précisément à rencontrer ces besoins via notamment le nouveau tronc commun et  les référentiels, la réforme de la formation continuée des enseignants, l’approche évolutive des difficultés scolaires, l’école inclusive, l’attention portée au bien-être et au climat scolaire, l’obligation scolaire à 5 ans, etc. Les effets de  certaines de ces mesures ne seront toutefois observables qu’à moyen terme dans la mesure où elles concernent d’abord le début de la scolarité. 

Lire plus d''infos sur les résultats de l'enquête PISA 2022

Liens sur la thématique

Tous les articles