Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Enfance et adolescence

Quels types d'aide puis-je solliciter ?

L’enfant, le jeune, les parents, les familles qui souhaitent être écoutés, qui vivent des difficultés peuvent obtenir de l’aide de la part des services de l’Aide à la Jeunesse.

Les Services d'Aide en Milieu Ouvert (AMO) vous apporteront une aide individuelle si nécessaire, mais peuvent aussi vous donner un coup de main dans des circonstances plus larges. Ainsi, quand les AMO constatent qu'un certain nombre de jeunes ou de familles éprouvent tous le même genre de difficultés, elles peuvent réfléchir à des solutions qui soient communes. Vous pouvez vous adresser en toute confidentialité et gratuitement à un service d’aide en milieu ouvert (AMO).

Vous pouvez également faire appel aux Services d'Aide à la Jeunesse (SAJ) Le SAJ est une autorité publique intervenant uniquement dans un cadre protectionnel. Il n’y a donc pas d’intervention dans le domaine civil ou pénal. Les travailleurs des SAJ sont aptes à entendre vos difficultés et vous orienter vers un service dit "de première ligne" (les CPMS, CPAS, AMO…).

Les Conseiller(ères) qui dirigent ces SAJ ont une double tâche: l'aide individuelle aux jeunes en difficulté ou en danger ainsi que l’aide à leur famille et la prévention générale. Il existe un SAJ par arrondissement (Namur, Liège, Charleroi, Mons, Tournai, Nivelles, Bruxelles, Marche-en-Famenne, Neufchâteau, Arlon, Huy, Dinant, Verviers). Vous trouverez aussi une présentation détaillée des SAJ en cliquant ici.

Je souhaite dénoncer une situation d’abus sexuel ou de maltraitance vis-à-vis d’un enfant. Comment faire ?

Si vous connaissez un enfant victime de maltraitances physiques ou psychologiques, n'hésitez pas à agir, par exemple, en téléphonant à l'équipe SOS Enfants de votre région. Les équipes sont composées d'assistants sociaux, de psychologues, de médecins et de juristes. Ils pourront prendre en charge votre signalement. Si l'enfant est en danger grave et imminent, n'hésitez pas à contacter la police (101).

Un numéro d’appel gratuit - le 103 - est également à votre disposition.
Ecoute-Enfant est un service qui répond, par l’intermédiaire du téléphone (numéro 103), aux questions des enfants, des adolescents, mais aussi de toute personne qui s’interroge ou s’inquiète à propos d’elle-même ou éventuellement d’autrui lorsqu’un enfant est en cause.

Le numéro 103, accessible gratuitement de 9 heures à 24 heures, s’adresse à tous les enfants et adolescents qui, à un moment de la journée ou de la soirée, éprouvent le besoin de parler, de se confier parce qu’ils ne se sentent pas bien, qu’ils vivent des choses difficiles, qu’ils sont isolés, qu’ils se sentent en danger…

L'anonymat de la personne qui appelle le service "Ecoute-Enfant" est absolument garanti.

Mon enfant fugue ou se drogue, je n’arrive plus à le raisonner. A qui puis-je m’adresser ?

Les Services d'Aide en Milieu Ouvert (AMO) sont là pour vous aider. Ces services (ASBL) interviennent uniquement à la demande du jeune ou de sa famille. L’aide est gratuite, confidentielle et anonyme.

Vous pouvez également faire appel aux Services d'aide à la jeunesse (SAJ) de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le SAJ est une autorité publique intervenant uniquement dans un cadre protectionnel.

Il n’y a donc pas d’intervention dans le domaine civil ou pénal. Les travailleurs des SAJ entendent vos difficultés et vous orientent éventuellement vers un service dit "de première ligne" (les CPMS, CPAS, AMO…).

Il existe un SAJ par arrondissement judiciaire (Namur, Liège, Charleroi, Mons, Tournai, Nivelles, Bruxelles, Marche-en-Famenne, Neufchâteau, Arlon, Huy, Dinant, Verviers).

J’ai des problèmes relationnels importants avec mes parents. A qui puis-je m’adresser ?

Tu peux appeler 24h sur 24h le numéro gratuit 103. Tu n’es pas obligé de donner ton nom, tu peux appeler si simplement tu as besoin de parler et d’exprimer ton problème.

Je ne suis pas majeur mais je sais que j’ai des droits. Où puis-je trouver des infos à ce sujet ?

Vous pouvez vous adresser aux services du Délégué général aux droits de l’enfant. Ces services ont pour mission générale de veiller à la sauvegarde des droits et des intérêts des enfants. Dans l’exercice de sa mission, il peut notamment : informer des droits et intérêts des enfants et en assurer la promotion; vérifier l'application correcte des législations et des réglementations en la matière; faire des recommandations en vue d'une protection plus complète et plus efficace des droits et intérêts des enfants ; recevoir les informations, les plaintes ou les demandes de médiation relatives aux atteintes portées aux droits et intérêts des enfants… etc. Vous trouverez plus de précisions sur les services Délégué général aux droits de l’enfant en cliquant ici.

Où puis-je trouver des informations qui m’intéressent en tant que jeune ?

Vous pouvez contacter Infor Jeunes qui a 15 centres d’information partout en Wallonie et à Bruxelles.

Infor-Jeunes aborde les domaines les plus variés tels que l'enseignement et la formation, l'emploi, la protection sociale et l'aide aux personnes, la citoyenneté et la justice, la famille, la vie affective et la santé, la consommation, le logement et le cadre de vie, les loisirs et les vacances. L'accès est libre et gratuit, et un accueil personnalisé est assuré au besoin, le tout dans le respect de l'anonymat.

Je suis adolescent et j’ai des questions à poser concernant la sexualité. Où puis-je m’adresser?

Vous pouvez joindre à ce sujet l’un des centres de planning familial existant en Wallonie et à Bruxelles où une aide gratuite peut vous être apportée. Pour trouver un planning familial tout près de chez vous, cliquez ici.

Nous souhaitons adopter un enfant. Comment faire ?

La Fédération Wallonie-Bruxelles peut vous aider et vous soutenir dans toute démarche d’adoption. Entamer un projet d’adoption, c’est avant tout s’inscrire dans un processus balisé. Tout au long de ce cheminement, la Fédération Wallonie-Bruxelles met à la disposition des candidats adoptants un dispositif et des professionnels chargés de les accompagner et de les soutenir dans l’accès à cette forme particulière de parentalité qu’est l’adoption. Tous les renseignements se trouvent sur le site spécifique sur l'adoption du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou sur celui de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE).  

Comment devenir famille d’accueil ?

En Fédération Wallonie-Bruxelles, environ 7.500 enfants sont hébergés ailleurs que chez leurs parents dans le cadre d’une prise en charge par le secteur de l’Aide à la jeunesse, en raison de difficultés sociales, psychologiques ou matérielles. Parmi eux, environ 3400 jeunes vivent en famille d’accueil. Toutes les informations sur les conditions pour devenir famille d’accueil et les services à contacter se trouvent ici.



La Cellule Architecture de la FW-B
Egalité des chances
Yapaka